Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 15:30

 

La bêtise (pour rester polie), l'ignorance et l'intolérance réunis dans une même personne.

Repost 0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 10:34

Capture-d-ecran-2012-10-04-a-11.07.11.png

 

Il y a parfois des événements qui jalonnent la vie qui vous font reculer, avancer ou encore qui créent des cassures définitives.

L'épisode de cette première FIV "morte dans l'oeuf" - si je puis dire - a constitué pour moi un point de rupture.

Suite à l'annonce de l'échec de fécondation, ca a été direction le psy en urgence.

J'avais déjà fait une psychothérapie l'an passé pendant les inséminations. Il me semblait que ca m'avait aidé, et j'avais cessé lorsque je me suis sentie assez forte pour accepter mon sort et continuer seule le chemin. Avec cette certitude : les efforts allaient payer, un jour je serais mère.

Et puis là, tout a basculé. J'ai mis des mots nouveaux sur la situation, cette situation que j'ai vécu comme une "petite mort".

J'ai regardé ma vie : la vie personnelle , la vie professionnelle. Et j'ai réalisé que ce n'était plus possible. Je ne vis plus : je survis, je serre les dents, je suis en apnée.

Impossible pour moi de continuer à être positive pour notre projet familial pour l'instant. Impossible aussi de retourner travailler.

Cela fait bien 2 ans que je m'accroche tant bien que mal dans un milieu professionnel anxiogène et toxique, sous le joug d'un management par la pression, où la cadence est rythmée par l'urgence en permanence. 6 ans que je suis dans cette boîte. Je suis désormais la plus ancienne. J'ai vu toutes mes collègues qui étaient avec moi au début partir les unes après les autres et/ou tomber enceinte. J'ai vu les nouvelles recrues, y compris mes stagiaires embauchées par la suite, tomber enceinte, une fois, deux fois, puis partir aussi...

Pour ma boss je suis un élément fragile, de par mes difficultés de procréation. Je suis "obsessionnelle" selon ses propres mots. Je n'évolue pas.

Je suis en arrêt depuis 1 mois pour dépression, et je ne peux plus y retourner. Je n'ai plus les ressources pour faire face au rythme, à l'ambiance, aux clients, à la hiérarchie. Etre réactive dans la minute, rendre des comptes en permanence sur l'avancée de mon travail. Avoir peur de ne pas y arriver, de mal faire.

Je culpabilise car je me sens faible, comme une petite fille qui ne veut plus aller à l'école. J'y pense tout le temps. J'ai peur.

Aujourd'hui ma vie est comme suspendue à deux paramètres :

- les résultats des examens qui nous diront si on peut continuer la PMA ou pas et envisager ou pas un avenir familial.

-trouver un moyen de ne pas retourner à ce travail et prendre le temps de me reconstruire pour envisager un nouvel avenir professionnel, différent et où je pourrais m'épanouir et me sentir valorisée.

Je crois que jamais je ne me suis sentie dans une situation aussi inconfortable.

Repost 0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 11:33

Plume a lancé un tag portrait chinois, je me lance:

 

- un animal : un oiseau
- une plante : un roseau (ne pas plier...)
- une ville : Paris
- un produit makeup : un anti-cernes
- un produit de beauté : l'huile d'argan parfumée à la rose
- une catastrophe naturelle : une inondation
- une espèce en voie de disparition : Je suis une espèce en voie de disparation telle que je suis et comme je vous parle
- une femme : une femme féconde, ce serait déjà bien
- un homme : Jean Rochefort (j'adore)
- une créature de légende : un sphynx
- une arme : une fronde
- une paire de chaussures : une paire de bottes en cuir
- un accessoire : des boucles d'oreilles
- une fringue : un pull tout doux
- une station de métro : Louise Michel
- un grand magasin : Le Bon Marché
- un personnage de cartoon : Marge Simpson
- une série TV : PJ St Martin (je sais c'est vieux et ça ne passe plus...)
- une opération de chirurgie esthétique : rhinoplastie
- une insulte :  Sale marâtre stérile aigrie
- une plaie / un truc pénible : une injection d'ovitrelle
- une phobie : la phobie de ne jamais devenir mère
- une matière : de la laine
- un créateur de mode : Sonia Rykiel
- un bouquin : L'insoutenable légèreté de l'être
- un smartphone :  un Iphone (blanc)
- un plat : La tomate-mozzarella
- une chanson : Porque te vas

 

Et vous?

Repost 0
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 08:37

 

Comme un nouveau souffle.

Un souffle d'espérance.

Rien à voir bien sûr avec la nuit dans laquelle beaucoup d'entre nous sommes plongées...

Mais hier soir j'ai eu le sentiment de vivre le changement. J'ai aimé.

Repost 0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 09:45

Merci :

à  Lirn

et à ma Vahine

Aujourd'hui je suis tranquille chez moi et j'en profite pour participer :

 

Les règles du tag :

1 – Vous devez publier les règles  

2 – Chaque personne doit écrire 11 choses à propos d’elle 

3 – Répondre aux 11 questions puis créer 11 nouvelles questions pour les personnes taguées 

4 – Vous devez choisir 11 personnes et mettre un lien de leurs blogs sur votre post 

5 – Rendez-vous sur leurs blogs afin de leur dire qu’ils ou elles ont été tagué(e)s 

6 – Ne faites aucun tag sans les prévenir 

7 – Vous devez obligatoirement taguer 11 personnes

 

11 choses à propos de moi :`

Je tiens de vraies conversations avec mon chat

Je culmine à 1,58 m. J'ai eu des difficultés à grandir, entre 10 et 12 ans j'ai eu une piqure de décapeptyl par mois pour retarder ma puberté et me faire gagner des centimètres sur ma taille finale. Je restais une petite fille pendant que mes copines s'épanouissaient. Je prie chaque jour pour ne pas à avoir à refaire ces piqures de décapeptyl (dans le cadre d'une FIV par exemple...) qui m'ont tant fait souffrir.

Je ne fais pas mon âge et souvent ça m'handicape dans ma vie professionnelle.

J'ai plus de 40 paires de chaussures.

Je suis tétanisée lorsqu'il faut parler en public ou prendre la parole en réunion

J'ai horreur quand je dois me présenter aux parents des copains d'école de Mini Love comme "sa belle-mère". (Mais je suis obligée sinon ils pensent que je suis la baby sitter, surtout quand je me pointe à la sortie de l'école en jean et converses)

J'ai une passion à tendance boulimique pour le tarama ( le vrai fait artisanalement,  pas le  rose fuschia qu'on trouve en grande surface. Pour celles que ça intéresse je peux vous donner l'adresse où l'on trouve le meilleur de Paris)

Je me déchaîne en écoutant Keziah Jones, je pleure d'émotion en écoutant Schubert.

Je pue des pieds. J'ai fait une croix sur les Bensimon par exemple. En été je mets mes shoes sur le balcon.

Dès qu'on a commencé à vouloir un enfant, j'ai très très vite eu le mauvais pressentiment que ça allait être très très compliqué. Je me sentais pas fertile du tout. J'ai de l'intuition.

Quand je rêve que j'ai un bébé, c'est toujours une petite fille que je tiens dans les bras.

 Voilà pour mes 11 vérités !

Les questions de Lirn :

1 - tu es plutôt du matin ou du soir?

du soir, c'est une vraie torture de me lever le matin.

2 - ton meilleur souvenir de voyage?

Une soirée d'été en Corse avec mon amoureux, notre premier voyage ensemble. Dans un tout petit village tout au haut du Cap Corse. Une soirée de pleine lune bien arrosée au champagne accompagné de merveilleuses langoustes. Une nuit d'ivresse inoubliable.

3 - qu'est-ce que tu lis en ce moment (si tu lis, sinon c'est quoi le dernier bouquin que tu aies lu?)?

J'ai lu "Rien ne s'oppose à la nuit" de Delphine De Vigan.

Je lis "Journal d'un corps" de Daniel Pennac

4 - tu cuisines?

Un peu, des choses simples: tartes, quiches, lasagnes, crumble.Je manque de patience pour réaliser des plats qui demandent du temps et sont  compliqués.

5 - qui fait la vaisselle à la maison?

Le lave- vaisselle!

6 - quelle est ta couleur préféré?

Bleu marine.

7 - quelle est ta lubie du moment?

Une paire de sneakers Isabel Marant dont le prix est totalement indécent. Sinon ma lubie depuis 3 ans c'est d'avoir un bébé ;-)

8 - dans quelles circonstances as tu rencontré ton homme?

On s'était croisé sans se connaitre il y a bien longtemps parce qu'à l'époque on était tous les deux en couple chacun de notre coté, et lui allait devenir papa. On s'est retrouvés un peu par hasard 7 ans après et là tout avait changé pour moi, et tout allait très vite changer pour lui aussi ...

9 - tu regardes la télé? si oui qu'est-ce que tu regardes de préférence?

Je regarde les infos le soir. Parfois quelques émissions, j'aime bien Ce soir ou jamais.

Mais en dehors de ça c'est VOD!

10 - ville ou campagne?

J'aime les deux. La ville en hiver, la campagne en été.

11 - de quelle poésie apprise à l'école te souviens tu encore?

Prévert:

Pour faire le portrait d'un oiseau, peindre d'abord une cage, avec un porte ouverte. Peindre ensuite quelque chose de joli, quelque chose de beau, quelque chose d'utile pour l'oiseau...

 

Les questions de Ma Vahiné:

1 Quelle est ton ou tes films préférés ?

Arizona Dream, Les moissons du ciel, Cria Cuervos, Le Grand Bleu, Rois et Reines, Manon des sources... Je suis une cinévore, j'en ai tellement la liste serait trop longue...

 

2 Le ou les parfums que tu aimes porter ?

Chloé. De l'essence de rose.


3 Quelle est la ville ou l’endroit qui t’a le plus impressionnée ou plu ?

Rome. L'énergie, la folie, la beauté à chaque coin de rue et derrière chaque porte. Mon chéri ne connait pas. On s'était promis de s'offrir un week-end là bas dès qu'on attendrait un enfant. Mais là je crois qu'on va plus attendre on va y aller bientôt...

 

4 Préfères-tu la ville ou la campagne ?

La ville en hiver, la campagne en été.


5 Tries-tu tes déchets ? Si non pourquoi ?

Je trie bien sûr.


6 Quel est ton dessert préféré ? Tu donnerais la recette ??

Tarte au citron. Je ne sais pas la faire.


7 Un ptit truc qui te donne le sourire ?

Dernièrement c'est ça:

 

Capture-d-ecran-2012-02-16-a-21.17.51.png


8 Préfères-tu choisir un cadeau ou que ce soit une surprise ?

J'aime bien choisir... car souvent les surprises me déçoivent. Faut croire que j'ai un peu perdu mon âme d'enfant


9 Si tu devais rencontrer le futur président français ; que lui dirais-tu ?

Je crois que je ne serais pas capable d'aligner deux mots.


10 Plutôt talons de 10 cm à la Louboutin ou ballerines Repetto ?

Les deux mon capitaine. tout dépend de l'humeur


11 Ton vernis à ongles préféré ?

Le rouge New Delhi - Mavala. (c'est une marque cheap mais c'est le plus joli rouge que j'ai trouvé depuis longtemps!)

 

11 nouvelles questions: à venir bientôt il faut que je réfléchisse !


Repost 0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 11:09

Parce qu'il n'y a pas que les piqures et les échographies dans la vie... merci le cinéma, merci les livres et aussi parfois le théâtre (même si je n'y vais que trop rarement!)

Magistrale Isabelle Huppert dans le rôle de Blanche Dubois. Desespérée, désespérante, si touchante.

Un beau moment, dans la magnifique salle de l'Odéon.


 
Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 09:01

IMG_0509.JPG

IMG_0551.JPG

IMG_0583.JPG

Comme j'aime ma ville.

Je rêve de la faire découvrir à mon bébé, d'arpenter les trottoirs les quais et les ponts, de me faire insulter dans le bus avec une poussette.

S'il suffisait de s'aimer et d'y croire...

 

 

Repost 0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 19:06

dans la famille Bruni, il y a aussi sa soeur Valéria. J'aime cette actrice, elle me touche beaucoup. Voici un extrait d'un film qu'elle a réalisé, un film qui contient forcément une part d'autobiographie, un film qui m'a parlé dans la manière dont le mal d'enfant est exprimé. Je n'ai pas trouvé l'autre extrait que j'aime beaucoup qui se déroule dans une église, une scène de prière ou plutot de supplication. Celui-ci est assez violent je vous mets en garde, mais je m'y retrouve - non pas dans le contexte, ni dans la manière dont la mère maltraite verbalement sa fille -  mais dans ce sentiment que j'ai souvent face à celle qui m'a mise au monde et à cause de l' infertilité: l'impression de rester malgré soi une petite fille, et l'angoisse de ne jamais devenir son égale.

Repost 0

Présentation

  • : In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • : Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
  • Contact

Profil

  • WaitingLine
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

PARCOURS

2009

Mars  : on va avoir un bébé, normalement, naturellement évidemment. L'homme a déjà un petit.

Septembre  : premiers doutes et début des examens pour moi: Dosages hormonaux, échographies, hystérographie...tout est normal. On attend.

2010

Juillet :  Monsieur se décide à faire son spermogramme >  8% de typiques. On flippe un peu.

2011

janvier : nouveau spermogramme: 15 % de typiques. Finalement on est quasi dans la norme. On nous classe dans la catégorie "infertilité idiopathique". Rien ne nous empêche de concevoir paraît-il...Ca peut marcher naturellement ou pas, ou maintenant ou dans 10 ans...  On est désorientés.

février : IAC 1 , réalisée dans un cabinet privé - négative. Découverte d'un polype lors d'une des échographies de monitoring.

Mai : hystéroscopie sous AG pour enlever le polype. En fait il n'y avait pas de polype.  Qu'ils sont drôles ces échographes!

septembre  : RDV centre AMP - IMM- En route pour la suite des IAC. On y croit.

novembre  : IAC 2- négative. On s'accroche on continue.

2012

janvier  : IAC 3 - négative. On doute.

février : IAC 4 - négative. On est découragés.

mars  : IAC 5 - négative, bien sûr. On n'en peut plus.

avril : L'hypothèse du "pas de chance / idiopathique" me déprime et m'agace au plus haut point. Pause de quelques mois pour cause de grosse fatigue morale et physique. Consultation auprès d'un nouveau gynéco pour un second avis. On est très fatigués.

juillet: Changement de centre. Nouveau départ. Nouvel espoir.

septembre : FIV 1 - 13 ovocytes - 0 embryon -ca s'appelle un " Echec total de fécondation".On est anéantis.
Dépression.

octobre : Caryotypes et X fragile OK.

novembre :  Hystéroscopie : ablation de 3 polypes.


2013

février : FIV ICSI 1 bis. 1 embryon transféré. 5 sur la banquise.



 

 

Recherche