Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 11:21

Chéri veut que je fasse un test sans attendre mercredi. Il en a assez d'attendre.

Je ne sais pas trop quoi faire. Je ne sais plus trop ce qui est le plus douloureux: faire pipi négatif  et se prendre en pleine face "pas enceinte"en toutes lettres, ou y croire - ne pas y croire - y croire - ne pas y croire etc... jusqu'au bout mercredi  et se prendre une flèche en plein coeur lorsque le sang coulera.

Dilemme.

Un peu comme si j'avais le choix entre la corde et le revolver.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
J'aime beaucoup ta comparaison!<br /> Bon courage à toi en tout cas, que tu choisisses l'une ou l'autre de ces solutions.
Répondre
P
J'ai tenté les 2 et je crois que ca revient au meme...<br /> d'ici la je croise fort pour toi! Bisous
Répondre
L
L'attente est longue, pénible et insupportable même... Mais c'est encore trop tôt! Attends 13 DPO et fait un "vrai" test, pas un test bandelette ;) Sur une feuille ou sur un baton Clearblue, je te<br /> souhaite de lire très prochaine ENCEINTE en toutes lettres!!<br /> Courage d'ici là.
Répondre
B
choix difficile mais comme le dit notre joie bretonne, faire un test trop tôt peut donner un résultat négatif.<br /> Mais cette attente c'est insoutenable ...<br /> Courage !<br /> Bises
Répondre
B
Si tu fais un test maintenant, il risque d'être négatif car c'est très tôt, par rapport à ta pds de mercredi.<br /> Tu es à combien de DPO? Il faut attendre DPO 13 pour que ce soit à peu prés fiable.<br /> Mais comme je te comprends! Cette attente est épouvantable.biz
Répondre

Présentation

  • : In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • : Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
  • Contact

Profil

  • WaitingLine
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

PARCOURS

2009

Mars  : on va avoir un bébé, normalement, naturellement évidemment. L'homme a déjà un petit.

Septembre  : premiers doutes et début des examens pour moi: Dosages hormonaux, échographies, hystérographie...tout est normal. On attend.

2010

Juillet :  Monsieur se décide à faire son spermogramme >  8% de typiques. On flippe un peu.

2011

janvier : nouveau spermogramme: 15 % de typiques. Finalement on est quasi dans la norme. On nous classe dans la catégorie "infertilité idiopathique". Rien ne nous empêche de concevoir paraît-il...Ca peut marcher naturellement ou pas, ou maintenant ou dans 10 ans...  On est désorientés.

février : IAC 1 , réalisée dans un cabinet privé - négative. Découverte d'un polype lors d'une des échographies de monitoring.

Mai : hystéroscopie sous AG pour enlever le polype. En fait il n'y avait pas de polype.  Qu'ils sont drôles ces échographes!

septembre  : RDV centre AMP - IMM- En route pour la suite des IAC. On y croit.

novembre  : IAC 2- négative. On s'accroche on continue.

2012

janvier  : IAC 3 - négative. On doute.

février : IAC 4 - négative. On est découragés.

mars  : IAC 5 - négative, bien sûr. On n'en peut plus.

avril : L'hypothèse du "pas de chance / idiopathique" me déprime et m'agace au plus haut point. Pause de quelques mois pour cause de grosse fatigue morale et physique. Consultation auprès d'un nouveau gynéco pour un second avis. On est très fatigués.

juillet: Changement de centre. Nouveau départ. Nouvel espoir.

septembre : FIV 1 - 13 ovocytes - 0 embryon -ca s'appelle un " Echec total de fécondation".On est anéantis.
Dépression.

octobre : Caryotypes et X fragile OK.

novembre :  Hystéroscopie : ablation de 3 polypes.


2013

février : FIV ICSI 1 bis. 1 embryon transféré. 5 sur la banquise.



 

 

Recherche