Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 11:10

La date de la ponction étant fixée, forcément je commence à  me projeter dans ce week-end.

Comment le vivre?

Est-ce qu'y a des gens qui travaillent le dimanche au laboratoire pour s'occuper de nos gamètes?

Comment trouver la force de décrocher lorsque le téléphone sonnera dimanche matin?

Franchement je sais pas...

 

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

B
A cette heure-ci tu dois te remettre de la ponction. J'espère que tout c'est bien passé et que vous allez avoir de beaux brybrys. bises
Répondre
P
ça bosse le Dimanche mais ils ne répondent pas au téléphone en général.<br /> Laisse faire et arrête de te poser des questions. Lâche prise et laisse faire.<br /> Je croise....<br /> Courage. Bises.
Répondre
2
je te répette ne stresse pas , vraiment pas pour ton endometre, je te jure, ma copine a fait deux enfants avec des endometres a plus de 14 et très epais, alors ne focalise ^pas la dessus si non je<br /> me fache, courage pour samedi
Répondre
2
courage ma belle, ou tu trouveras en toi le courage de répondre a tel je n'en ai aucun doute, je te suit de très près
Répondre
L
Dans mes centres, ils bossent le dimanche, mais tu n'as pas de contact téléphonique avec eux... Es-tu sure qu'ils vont t'appeler dimanche et pas lundi?<br /> courage, c'est très éprouvant ces moments...<br /> Bisous
Répondre

Présentation

  • : In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • : Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
  • Contact

Profil

  • WaitingLine
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

PARCOURS

2009

Mars  : on va avoir un bébé, normalement, naturellement évidemment. L'homme a déjà un petit.

Septembre  : premiers doutes et début des examens pour moi: Dosages hormonaux, échographies, hystérographie...tout est normal. On attend.

2010

Juillet :  Monsieur se décide à faire son spermogramme >  8% de typiques. On flippe un peu.

2011

janvier : nouveau spermogramme: 15 % de typiques. Finalement on est quasi dans la norme. On nous classe dans la catégorie "infertilité idiopathique". Rien ne nous empêche de concevoir paraît-il...Ca peut marcher naturellement ou pas, ou maintenant ou dans 10 ans...  On est désorientés.

février : IAC 1 , réalisée dans un cabinet privé - négative. Découverte d'un polype lors d'une des échographies de monitoring.

Mai : hystéroscopie sous AG pour enlever le polype. En fait il n'y avait pas de polype.  Qu'ils sont drôles ces échographes!

septembre  : RDV centre AMP - IMM- En route pour la suite des IAC. On y croit.

novembre  : IAC 2- négative. On s'accroche on continue.

2012

janvier  : IAC 3 - négative. On doute.

février : IAC 4 - négative. On est découragés.

mars  : IAC 5 - négative, bien sûr. On n'en peut plus.

avril : L'hypothèse du "pas de chance / idiopathique" me déprime et m'agace au plus haut point. Pause de quelques mois pour cause de grosse fatigue morale et physique. Consultation auprès d'un nouveau gynéco pour un second avis. On est très fatigués.

juillet: Changement de centre. Nouveau départ. Nouvel espoir.

septembre : FIV 1 - 13 ovocytes - 0 embryon -ca s'appelle un " Echec total de fécondation".On est anéantis.
Dépression.

octobre : Caryotypes et X fragile OK.

novembre :  Hystéroscopie : ablation de 3 polypes.


2013

février : FIV ICSI 1 bis. 1 embryon transféré. 5 sur la banquise.



 

 

Recherche