Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 09:33

Image-2-copie-2.png

 

Moi les maths ça m'a toujours profondément ennuyé. Sauf depuis que je suis stérile. Soudainement les calculs, statistiques et autres probabilités ont pris une place dans ma vie.

Avec 12% de réussite, ce qu'on peut en conclure c'est que les inséminations sont peu efficaces, même moins efficaces que la nature.

Et si je me fie aux expériences de celles qui ont réussi à avoir un bébé grâce à la PMA, j'ai l'impression qu'il y en a quand même peu pour qui les IAC ont fonctionné. On dirait quand même un peu que c'est un passage obligé avant les FIV, histoire de dire qu'on aura quand même essayé tout ce qu'on pouvait avant. Non?

Je n'ai pas la foi ce matin. Pas du tout. J'ai l'impression qu'avec le temps qui passe mes chances de devenir maman ne font que diminuer, et qu'on me fait perdre mon temps avec des protocoles peu efficaces au final.

Par exemple pourquoi ne nous a-t-on pas fait faire un test de fragmentation de l'ADN spermatique? A quoi cela sert-il d'inséminer des spermatozoïdes si on n'est même pas sûrs qu'ils sont fécondants?Comment savoir si mes  ovocytes sont de bonne qualité? Comment avoir confiance? Comment arrêter de se poser toutes ces questions?

Comment fait-on pour tomber enceinte?

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
mdr pour les spermos désorientés!!...t'inquiète y'en a bien un sur les millions d'autres qui va prendre le bon chemin...après faut juste qu'il soit suffisamment obstiné pour s'incruster dans<br /> l'ovocyte hihi...on a jamais dit que c'était facile le métier de spermatozoïde hein?!? lol
Répondre
I
<br /> <br /> C'est sur c'est pas simple d'être un spermatozoïdes, c'est un peu "tempête du désert" à chaque fois pour eux. MAIS ils ont trouvé leur chemin dans l'utérus de l'ex femme sans aucun problème,<br /> alors franchement j'ai les boules (c'est le cas de le dire) et je ne peux pas m'empêcher de douter de mes propres gamètes. <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
N
si si les iac marchent...enfin pour moi iad. en iad le nombre de spermatozoides est limité à 800 000..donc très loin de ton chiffre et pourtant je suis tombée enceinte à la 4è tentative (j'ai 37<br /> ans) et une petite fille à la clé.Et là en essai BB2 positif à la première iad..mais FC à 12sg, 2e essai-- et là je fais le 3è la semaine prochaine; il faut y croire ça fonctionne et surtout être<br /> super positive, le mental est un plus!<br /> je croise les doigts pour toi:-)
Répondre
I
<br /> <br /> Merci pour ce message d'espoir. Mais j'ai plus trop confiance dedans les spermatozoïdes de monsieur, la plupart étant mongolitos, ils ont peut-être du mal à s'orienter...<br /> <br /> <br /> Bonne chance à toi aussi pour la 3 ème et le BB2!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
C
Hi hi hi, si je m'étais arrêtée aux chiffres, je n'aurais même pas essayé du tout :-) 1ère IAC à 42 ans et un +++ (bon, qui s'est arrêté un peu tôt certes) et un autre +++ à la 5ème IAC à 43 ans<br /> avec un Mini de 2 mois 1/2 au choix : tous les espoirs sont permis et FUCK les chiffres !Ils sont simplement là pour que les docs nous disent que nos espoirs sont minces et qu'ils ne sont ps des<br /> "doc miracles"... Ils sont en même temps là car c'est la vérité. Dans quelques siècles, devenir maman à 50 ans sera normal car la nature humaine aura encore évoluée. N'oublions pas que du temps de<br /> Cromagnon, la femme était mère vers la dizaine et mourrait vers la trentaine... L'évolution est lente mais certaine.<br /> Ils sont aussi là pour nous dire "vous les femmes, établir votre vie, votre carrière, etc... c'est bien mais le temps passe vite et l'âge de vos ovaires avec... ne l'oubliez pas"<br /> MAIS ce ne sont que des statistiques et HEUREUSEMENT, certaines d'entres nous, même en petit nombre, les feront mentir...<br /> Les IAC marchent mais j'ai l'impression que l'on envoit vite les femmes en FIV car les résultats sont meilleurs ???<br /> Un remède : laisser passer l'orage.... le soleil revient tjs après :-)
Répondre
M
Franchement moi je connais pas mal de filles qui sont tombées enceinte grace à des IAC, je crois que l'espoir est permis...
Répondre
I
<br /> <br /> Merci de ton petit mot rassurant. J'espère que tout va bien pour toi, profite bien de ton repos forcé!<br /> <br /> <br /> <br />
L
Nos blogs sont bien là pour pouvoir exprimer tout ce qui nous trotte par la tête, tout ce qui nous touche... Tu n'as donc pas à t'excuser ! Ton article, nous aurions toutes pu l'écrire ! Bisouuuss
Répondre
I
<br /> <br /> Merci ! alors ce retour au bureau ? Pas trop l'angoisse j'espère. Bisous<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • : Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
  • Contact

Profil

  • WaitingLine
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

PARCOURS

2009

Mars  : on va avoir un bébé, normalement, naturellement évidemment. L'homme a déjà un petit.

Septembre  : premiers doutes et début des examens pour moi: Dosages hormonaux, échographies, hystérographie...tout est normal. On attend.

2010

Juillet :  Monsieur se décide à faire son spermogramme >  8% de typiques. On flippe un peu.

2011

janvier : nouveau spermogramme: 15 % de typiques. Finalement on est quasi dans la norme. On nous classe dans la catégorie "infertilité idiopathique". Rien ne nous empêche de concevoir paraît-il...Ca peut marcher naturellement ou pas, ou maintenant ou dans 10 ans...  On est désorientés.

février : IAC 1 , réalisée dans un cabinet privé - négative. Découverte d'un polype lors d'une des échographies de monitoring.

Mai : hystéroscopie sous AG pour enlever le polype. En fait il n'y avait pas de polype.  Qu'ils sont drôles ces échographes!

septembre  : RDV centre AMP - IMM- En route pour la suite des IAC. On y croit.

novembre  : IAC 2- négative. On s'accroche on continue.

2012

janvier  : IAC 3 - négative. On doute.

février : IAC 4 - négative. On est découragés.

mars  : IAC 5 - négative, bien sûr. On n'en peut plus.

avril : L'hypothèse du "pas de chance / idiopathique" me déprime et m'agace au plus haut point. Pause de quelques mois pour cause de grosse fatigue morale et physique. Consultation auprès d'un nouveau gynéco pour un second avis. On est très fatigués.

juillet: Changement de centre. Nouveau départ. Nouvel espoir.

septembre : FIV 1 - 13 ovocytes - 0 embryon -ca s'appelle un " Echec total de fécondation".On est anéantis.
Dépression.

octobre : Caryotypes et X fragile OK.

novembre :  Hystéroscopie : ablation de 3 polypes.


2013

février : FIV ICSI 1 bis. 1 embryon transféré. 5 sur la banquise.



 

 

Recherche