Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 10:20

Tout à l'heure nous récupérons l'enfant pour un mois. Le mois avec sa maman vient de se terminer, et donc mon mois en tête à tête avec son père (mon mois de vie de femme  presque normale) aussi.

Mr Waiting Line est fou de joie à l'idée de retrouver son fiston tout à l'heure.

Moi je suis plutôt silencieuse et je plonge le nez plus longuement dans mon thé ce matin. Bouh! La vilaine marâtre qu'est pas contente de retrouver son beau fils!

"Enfin chérie, c'est un enfant, ça doit être gai!".

> Incompréhension.

Il a raison, aprés tout cet enfant n'est que le résultat de la rencontre d'un de ses spermatozoïdes avec un ovocyte de son ex. Rien que de trés ordinaire...

> Solitude

Nous avons tout de même eu 3 jours loin de Paris ensemble.

3 jours de plage et de soleil.

Mais comme je suis "obsessionnelle" n'est ce pas, l'infertilité m'a poursuivie jusque sur ma serviette de bain.

Planquée derrière mon bouquin et mes lunettes de soleil, j'ai passé de longs quarts d'heure à observer les mamans et leurs petits. Comme fascinée. J'ai regardé leurs corps, leurs attitudes. J'ai passé le longs moments à chercher ce qui me différenciait d'elles. Elles : les mamans.  Elles qui ont réussi à porter la vie, elles qui ont donné naissance à ces tout petits bouts adorables qui barbotent au bord de l'eau.

Allongée sur le sable au soleil les yeux fermés, ou en train de siroter un rosé face à la mer, je me suis surprise à penser aux échographies et aux prises de sang, à me dire qu'il fallait que je pense à demander un devis à la clinique pour ma mutuelle, j'ai commencé à angoisser sur la manière dont j'allais annoncer mon arrêt de travail pour la ponction. D'ailleurs la simple idée de retourner dans cette boîte mi -août, de me rasseoir à ce même bureau avec ces mêmes collègues, de certainement apprendre une 11ème grossesse (je les compte) d'ici la fin de l'année. Tout cela me semble insurmontable. Je pense de plus en plus à la démission.

Comment vais-je faire gérer tout ça, les allers-retours, l'échec probable, faire bonne figure devant les autres,  un énième Noël de merde, etc...

Alors voilà, la stérilité est en train de me niquer mes vacances.

Mais finalement, n'est-ce pas une histoire de destin?

J'ai réalisé que j'avais toujours eu des difficultés pour les choses importantes de la vie : j'ai eu des difficultés à grandir (physiquement parlant), j'ai eu des difficultés dans mes études, j'ai eu des difficultés dans ma vie amoureuse de jeune adulte, j'ai eu des difficultés pour vivre l'homme avec qui je vis aujourd'hui. Rien n'était gagné d'avance jamais, il a fallu se battre à chaque fois, ça a pris du temps à chaque fois.

Alors il apparaît presque logique que le fait de devenir mère ne va pas de soi en ce qui me concerne. Va falloir le mériter.

Dire qu'il aura fallu plus de 3 longues années pour parvenir en FIV et peut-être enfin mettre en lumière le vice caché qui fait de moi une étrangère parmi ses semblables, jusque sur la plage de mes vacances.

Il est temps de mettre ce blog en pause. Je ne fais qu'écrire des billets plus déprimants les uns que les autres. J'en viens même à me demander si je n'entretiens pas toute seule la spirale de l'échec, si ce blog ne me porte pas la poisse. Je ne sais plus quand l'espoir m'a quittée. Je crois que c'était quelque part entre la 4ème et la 5ème insémination.

Je sais que je dois aller au bout du chemin pour ne rien regretter, mais c'est comme si l'échec s'était incrusté dans mon cerveau. Il aura fallu que je me retrouve sur une jolie plage au soleil pour en prendre pleinement conscience.

Et aujourd'hui je ne sais plus comment me sortir de ce fatalisme.

 

IMG_0721.JPG

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Je suis d'accord avec la Schtroumpfette, tu as peut etre galéré pour toutes les choses de la vie mais tu y es arrivé non ?!! Alors pourquoi pas ça ??? Tiens le coup.
Répondre
W
<br /> <br /> Je lâche pas pour l'instant. Aussi grâce à des petits messages comme le tien. Merci!<br /> <br /> <br /> <br />
C
Comme je te comprend.... Moi même prend de plus en plus de distance avec le net... Mais malgré tout j'y reviens car j'y trouve du soytien et puis tes posts ne sont pas de plus en plus déprimants!<br /> L'avant dernier je l'ai trouvé rigolo et plein d'espoir
Répondre
W
<br /> <br /> Merci !<br /> <br /> <br /> Bisous et courage pour la suite.<br /> <br /> <br /> <br />
L
Si écrire ici ne te fais pas de bien alors oui, mets-le en pause. Mais tu sais, ces moments de découragements, ils sont normaux, on passe toutes par là. Tu es fatiguée de tous ces échecs et il est<br /> urgent que tu prennes soin de toi (comme dirait ma psy). Tu sais moi j'ai l'impression que rien n'est simple dans ma vie mais après tout, on est là, c'est déjà pas si mal.
Répondre
W
<br /> <br /> C'est vrai tout n'est pas complètement noir. La vie en soi et un cadeau.<br /> <br /> <br /> Pour prendre soin de moi je pense qu'il faudrait que je puisse partir seule et loin de tout pendant au moins 1 mois... un vrai calme tu vois... pas vraiment réalisable.<br /> <br /> <br /> Je t'embrasse et courage et chance pour la FIV qui arrive!<br /> <br /> <br /> <br />
P
Ah non non non ! Il faut que tu ailles jusqu'au bout....<br /> Cet article m'a retourné....Moi aussi mon infertilité m'a niqué mes vacances, mes Noëls, mes jours de l'an....me nique ma vie quoi !<br /> Il faut que tu sois forte.<br /> Moi aussi je récupère le cauchemar de ma vie lundi pour 4 semaines et crois moi j'ai des envies de meurtres ou de me casser dans un autre appart pour pas voir sa petite gueule !!! oh moi aussi je<br /> suis ne vilaine marâtre !!!!! Heureusement que je bosse.<br /> Alors pense à toi puis te force pas à faire des activité avec eux, mets toi dans ta bulle....ne te force en rien oki ? Puis moi je souhaiterai que tu tentes le tout pour le tout....et dernière<br /> solution le DO....poses toi les bonnes questions.....pour sauver ton couple....pour te sauver toi....<br /> je t'embrasse et vraiment PENSE A TOI !!!!!!
Répondre
W
<br /> <br /> Merci.<br /> La première semaine de vacances a été un enfer... mais bon. C'est passé.<br /> Le DO je n'arrive pas encore à y penser, peut-être je pourrai l'envisager si on m'annonce officiellement que mes gamètes sont irrécupérables. Et ce sera un deuil à faire. Bien sûr j'ai tout ça<br /> dans un coin de la tête, comme l'adoption aussi. Mais c'est encore trop tôt.<br /> <br /> <br /> Je pense fort fort à toi aussi.<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
R
Je compatis, je suis une vieille marâtre aussi, qui ne vit les vacances qu'avec sa fille... 5 longues années à l'avoir sous le nez, me disant qu'avec l'ex, il avait réussi à la faire... Pas facile<br /> du tout ! Mais 1 fois MON bébé arrivé, tout change. Tu verras.<br /> Je te souhaite bon courage pour ce mois de "vacances", et pour tout le reste.<br /> Bsous
Répondre
W
<br /> <br /> Je suis intimement persuadée que l'arrivée de notre bébé changerait tout... et que ce serait bien plus sain ainsi.<br /> <br /> <br /> Alors je continue d'espérer et de me battre.<br /> J'espère vivre le bonheur comme toi!<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • : Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
  • Contact

Profil

  • WaitingLine
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

PARCOURS

2009

Mars  : on va avoir un bébé, normalement, naturellement évidemment. L'homme a déjà un petit.

Septembre  : premiers doutes et début des examens pour moi: Dosages hormonaux, échographies, hystérographie...tout est normal. On attend.

2010

Juillet :  Monsieur se décide à faire son spermogramme >  8% de typiques. On flippe un peu.

2011

janvier : nouveau spermogramme: 15 % de typiques. Finalement on est quasi dans la norme. On nous classe dans la catégorie "infertilité idiopathique". Rien ne nous empêche de concevoir paraît-il...Ca peut marcher naturellement ou pas, ou maintenant ou dans 10 ans...  On est désorientés.

février : IAC 1 , réalisée dans un cabinet privé - négative. Découverte d'un polype lors d'une des échographies de monitoring.

Mai : hystéroscopie sous AG pour enlever le polype. En fait il n'y avait pas de polype.  Qu'ils sont drôles ces échographes!

septembre  : RDV centre AMP - IMM- En route pour la suite des IAC. On y croit.

novembre  : IAC 2- négative. On s'accroche on continue.

2012

janvier  : IAC 3 - négative. On doute.

février : IAC 4 - négative. On est découragés.

mars  : IAC 5 - négative, bien sûr. On n'en peut plus.

avril : L'hypothèse du "pas de chance / idiopathique" me déprime et m'agace au plus haut point. Pause de quelques mois pour cause de grosse fatigue morale et physique. Consultation auprès d'un nouveau gynéco pour un second avis. On est très fatigués.

juillet: Changement de centre. Nouveau départ. Nouvel espoir.

septembre : FIV 1 - 13 ovocytes - 0 embryon -ca s'appelle un " Echec total de fécondation".On est anéantis.
Dépression.

octobre : Caryotypes et X fragile OK.

novembre :  Hystéroscopie : ablation de 3 polypes.


2013

février : FIV ICSI 1 bis. 1 embryon transféré. 5 sur la banquise.



 

 

Recherche