Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 09:02

"Y a pas d'ovules dans les testicules" *

Pas mal hein ? Surtout quand on est infertile je trouve que ça rajoute au potentiel comique d'entendre ça.

Devinez qui la scande comme slogan dans ses manifs?

Ma copine Frigide Barjot bien sûr....

Allez, je vous laisse méditer sur cette formidable phrase en vous souhaitant une bonne journée.

* sous-titre  : "y a pas de cerveau dans Frigide Barjot"

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Comme le disait Sophia ARAM dans sa chronique sur France Inter hier matin, "c'est pas faut". On est sûr d'une chose, c'est que Frigide a tout bien révisé sa biologie avant d'ouvrir sa bouche. Mais<br /> bon c'est toujours mieux que "A bas les pédés, la famille c'est sacré".
Répondre
L
Slogan on ne peut plus débile...des bises à toi
Répondre
C
Complètement bargeot cette barjot!
Répondre
K
Merci de ta réponse, je comprends mieux et rassure-toi, tu ne m'as pas heurtée.<br /> De mon point de vue, Frigide ne met évidemment pas en cause le principe du mariage pour les infertiles, pour la bonne raison que l'infertilité, ça se soigne, même si parfois, hélas, sans résultat<br /> positif. Comme l'homosexualité n'est pas une maladie, que leur stérilité est "sociale" (je reprends un terme journalistique), et qu'elle n'est à mon sens pas à ranger dans la même catégorie, je ne<br /> me sens donc pas non plus agressée par les propos de Mme Barjot.<br /> Donc, tout va bien :-)
Répondre
M
Hahaha<br /> Je médite, je médite! Mais rien ne vient! Aucune illumination! hahaha<br /> Je commence à l'aimer elle!
Répondre

Présentation

  • : In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • : Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
  • Contact

Profil

  • WaitingLine
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

PARCOURS

2009

Mars  : on va avoir un bébé, normalement, naturellement évidemment. L'homme a déjà un petit.

Septembre  : premiers doutes et début des examens pour moi: Dosages hormonaux, échographies, hystérographie...tout est normal. On attend.

2010

Juillet :  Monsieur se décide à faire son spermogramme >  8% de typiques. On flippe un peu.

2011

janvier : nouveau spermogramme: 15 % de typiques. Finalement on est quasi dans la norme. On nous classe dans la catégorie "infertilité idiopathique". Rien ne nous empêche de concevoir paraît-il...Ca peut marcher naturellement ou pas, ou maintenant ou dans 10 ans...  On est désorientés.

février : IAC 1 , réalisée dans un cabinet privé - négative. Découverte d'un polype lors d'une des échographies de monitoring.

Mai : hystéroscopie sous AG pour enlever le polype. En fait il n'y avait pas de polype.  Qu'ils sont drôles ces échographes!

septembre  : RDV centre AMP - IMM- En route pour la suite des IAC. On y croit.

novembre  : IAC 2- négative. On s'accroche on continue.

2012

janvier  : IAC 3 - négative. On doute.

février : IAC 4 - négative. On est découragés.

mars  : IAC 5 - négative, bien sûr. On n'en peut plus.

avril : L'hypothèse du "pas de chance / idiopathique" me déprime et m'agace au plus haut point. Pause de quelques mois pour cause de grosse fatigue morale et physique. Consultation auprès d'un nouveau gynéco pour un second avis. On est très fatigués.

juillet: Changement de centre. Nouveau départ. Nouvel espoir.

septembre : FIV 1 - 13 ovocytes - 0 embryon -ca s'appelle un " Echec total de fécondation".On est anéantis.
Dépression.

octobre : Caryotypes et X fragile OK.

novembre :  Hystéroscopie : ablation de 3 polypes.


2013

février : FIV ICSI 1 bis. 1 embryon transféré. 5 sur la banquise.



 

 

Recherche