Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 13:55

IMG_0736.JPG

Je suis rentrée. Pendant presque une semaine j'ai vécu avec la collègue qui sait faire un enfant, du petit matin jusque tard le soir.

J'ai regardé ses robes d'été laissant deviner le ventre de 5 mois en trouvant ça beau, j'ai observé ses mains caresser plusieurs fois par jour le trésor en devenir en m'émerveillant, je l'ai écoutée avoir faim, soif, mal au dos. J'ai regardé tout le monde la féliciter de la perspective de l'heureux événement et lui ordonner de se ménager,  de prendre garde à la chaleur, au soleil, à ceci, à cela...

Je me suis sentie si transparente, j'ai cru crever de jalousie mille fois, j'ai ravalé mes larmes mille fois. Je me suis projetée dans sa situation, j'y ai cru jusqu'au bout, j'ai même eu quelques instants de bonheur comme chaque fois.

Au 28 ème jour mon corps a saigné, mon coeur a saigné.

J'ai regardé le ventre de ma collègue sous sa jolie robe, j'ai continué ma journée seule avec mon sang, mon infertilité, mes doutes, mes presque 32 ans, mon rendez-vous en PMA en septembre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Ma belle,<br /> Je te comprends car je partage les mêmes souffrances et les mêmes instants horribles face à ma collègue; son, ventre rond qu'elle caresse à longueur de journée avec lenteur, sa sacro sainte<br /> fatigue... qu'elle sur-joue ! comme toi, je passe la journée à l'écouter "j'ai chaud", "j'ai soif", "j'en peux plus", "je suis fatiguée", "je vais mourir..." (si si ! elle l'a dit !). C'est très<br /> très durrrrrrrrrrr ! Mais j'ai tout de même l'espoir que je ne vivrai pas à ma grossesse comme elle, comme une maladie qu'on traine 9 mois et qui nous transforme en grosse barrique paralytique et<br /> plaintive. Elle ne pense même pas à la chance qu'elle a, quel dommage ! Et j'ai espoir d'être enceinte, féminine et belle !!<br /> Toi, tu n'es pas pas sensée être fragile car tu ne portes pas d'enfant, mais tu as une énorme blessure en toi; alors ménages toi, penses à toi et repousses autant que possible tout ce qui n'est pas<br /> bon pour toi!<br /> Ton bébé va arriver !<br /> Mille bisous de Marseille (tu m'écris quand tu veux)<br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> <br /> je t'envoie mille bisous aussi!<br /> <br /> <br /> La prochaine fois qu'elle dit qu'elle va mourir tends lui une corde.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Oh quel enfer ça a du être. J'ai vraiment les larmes aux yeux en lisant ton récit. Je ne comprends pas cette fascination totale de la société pour les femmes enceintes!! (c'est pas comme un canard<br /> à 5 pattes, on en croise souvent..)<br /> bisous ma belle, j'espère que tu as eu le pont et pu te reposer...<br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> <br /> La femme enceinte est une femme accomplie dans notre société. L'absence d'enfant met mal à l'aise...<br /> <br /> <br /> J'espère que toi es en pleine(s) forme(s)!<br /> <br /> <br /> Oui j'ai eu le pont et je suis même allée en thalasso pour me requinquer. C'était top!<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Tu as été très courageuse, maintenant, tu peux souffler<br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> <br /> Je ne crois pas que ce soit du courage, juste garder un semblant de dignité... tu aurais fais pareil à ma place j'en suis certaine. On est des femmes infertiles, mais on en est pas moins des<br /> femmes n'est ce pas?<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • : Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
  • Contact

Profil

  • WaitingLine
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

PARCOURS

2009

Mars  : on va avoir un bébé, normalement, naturellement évidemment. L'homme a déjà un petit.

Septembre  : premiers doutes et début des examens pour moi: Dosages hormonaux, échographies, hystérographie...tout est normal. On attend.

2010

Juillet :  Monsieur se décide à faire son spermogramme >  8% de typiques. On flippe un peu.

2011

janvier : nouveau spermogramme: 15 % de typiques. Finalement on est quasi dans la norme. On nous classe dans la catégorie "infertilité idiopathique". Rien ne nous empêche de concevoir paraît-il...Ca peut marcher naturellement ou pas, ou maintenant ou dans 10 ans...  On est désorientés.

février : IAC 1 , réalisée dans un cabinet privé - négative. Découverte d'un polype lors d'une des échographies de monitoring.

Mai : hystéroscopie sous AG pour enlever le polype. En fait il n'y avait pas de polype.  Qu'ils sont drôles ces échographes!

septembre  : RDV centre AMP - IMM- En route pour la suite des IAC. On y croit.

novembre  : IAC 2- négative. On s'accroche on continue.

2012

janvier  : IAC 3 - négative. On doute.

février : IAC 4 - négative. On est découragés.

mars  : IAC 5 - négative, bien sûr. On n'en peut plus.

avril : L'hypothèse du "pas de chance / idiopathique" me déprime et m'agace au plus haut point. Pause de quelques mois pour cause de grosse fatigue morale et physique. Consultation auprès d'un nouveau gynéco pour un second avis. On est très fatigués.

juillet: Changement de centre. Nouveau départ. Nouvel espoir.

septembre : FIV 1 - 13 ovocytes - 0 embryon -ca s'appelle un " Echec total de fécondation".On est anéantis.
Dépression.

octobre : Caryotypes et X fragile OK.

novembre :  Hystéroscopie : ablation de 3 polypes.


2013

février : FIV ICSI 1 bis. 1 embryon transféré. 5 sur la banquise.



 

 

Recherche