Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 11:49

4784200776_c05393afae.jpg

 

La suite...

Lundi 9 mai, lever 7h, douche à la bétadine, laboratoire pour Béta HCG... tiens j'ai vraiment l'impression d'avoir déjà vécu ça.

Bref, la même, la même attente sauf que là à 13H j'entends une infirmière qui crie dans le couloir  à une de ses coll ègues: "C'EST NEGATIF!" . Plus fort connasse, crie le plus fort. J'entends un cri de bébé qui me parvient des étages au dessus par la fenêtre ouverte. Je pleure. c'est plus fort que moi. Je le savais mais il faut que je pleure. On me descend un bloc, le brancardier est très gentil  mais il m'appelle "fifille " et j'ai juste envie de lui faire bouffer sa charlotte.

Sur la table du bloc le chirurgien me lance "allez cette fois c'est la bonne". Je ne réponds pas. L'anesthésiste me dit au revoir, je sens une chaleur m'envahir le cou et les tempes et je me retrouve à manger une tomate mozzarella sur la terrasse d'un petite trattoria où j'étais allée à Venise il y a deux ans.

Je me réveille, je me souviens de rien, je n'ai pas mal, je ne sens rien. On me remonte mon homme m'attend dans la chambre je lui dis que tout va bien, je me rendors un peu. Je prends un petit déjeuner.

Le chirurgien passe me voir et là les filles, accrochez vous bien:

 

Dr - Bon et bien tout s'est bien passé. On n'a rien fait, votre utérus est impeccable, pas de polype.

WL - Je vous demande pardon?

Dr - Il n'y avait pas de polype. L'interprétation des échographies n'était pas juste

WL - Vous voulez dire que je viens de me faire  anesthésiée pour rien là?

Dr - Ca arrive que des choses visibles à l'échographie soient mal interprétées. Maintenant vous pouvez reprendre rdv avec votre gynéco et continuer les inséminations sans souci. Si d'ici 6 à 9 mois il n'y a toujours pas de grossesse il faudra envisager une coelioscopie exploratoire.

 

Je n'ai rien dit j'ai juste dit merci, j'avais juste envie qu'il sorte et moi de rentrer chez moi. Après tout il a joué la carte de la prudence lundi dernier, et hier ce n'était pas de sa faute vraiment non plus.

Je vais informer l'échographe en revanche sur son compte rendu, ça je vais même y prendre un malin plaisir. Et la prochaine fois, si prochaine fois il ya , je ferai confirmer le diagnostique par un autre échographe.

Et surtout surtout, si je dois aussi faire une coelioscopie ce sera dans le nouveau centre de PMA ou je serai suivie et pas ailleurs.

 

Voir le positif: Je n'ai rien et mon utérus est lisse et accueillant. Et aujourd'hui comme je suis arrêtée je me la coule douce à la maison et je lis vos blogs.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> Gloups!<br /> Même si ça te confirme la bonne nouvelle d'un utérus parfait,comment dire... ça reste en travers de la gorge...<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Oh purée j'hallucine!! tout ça pour rien! Bon au fond tant mieux mais c'est bien rageant!!<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Putain, j'ai lu tes 2 posts et j'ai la haine. Ca me rappelle mon ancien centre PMA ou ils prenaient tout à la légère ou presque. Change d'échographe!!!<br /> Et tu fais bien de changer de centre également... Courage<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • : Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
  • Contact

Profil

  • WaitingLine
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

PARCOURS

2009

Mars  : on va avoir un bébé, normalement, naturellement évidemment. L'homme a déjà un petit.

Septembre  : premiers doutes et début des examens pour moi: Dosages hormonaux, échographies, hystérographie...tout est normal. On attend.

2010

Juillet :  Monsieur se décide à faire son spermogramme >  8% de typiques. On flippe un peu.

2011

janvier : nouveau spermogramme: 15 % de typiques. Finalement on est quasi dans la norme. On nous classe dans la catégorie "infertilité idiopathique". Rien ne nous empêche de concevoir paraît-il...Ca peut marcher naturellement ou pas, ou maintenant ou dans 10 ans...  On est désorientés.

février : IAC 1 , réalisée dans un cabinet privé - négative. Découverte d'un polype lors d'une des échographies de monitoring.

Mai : hystéroscopie sous AG pour enlever le polype. En fait il n'y avait pas de polype.  Qu'ils sont drôles ces échographes!

septembre  : RDV centre AMP - IMM- En route pour la suite des IAC. On y croit.

novembre  : IAC 2- négative. On s'accroche on continue.

2012

janvier  : IAC 3 - négative. On doute.

février : IAC 4 - négative. On est découragés.

mars  : IAC 5 - négative, bien sûr. On n'en peut plus.

avril : L'hypothèse du "pas de chance / idiopathique" me déprime et m'agace au plus haut point. Pause de quelques mois pour cause de grosse fatigue morale et physique. Consultation auprès d'un nouveau gynéco pour un second avis. On est très fatigués.

juillet: Changement de centre. Nouveau départ. Nouvel espoir.

septembre : FIV 1 - 13 ovocytes - 0 embryon -ca s'appelle un " Echec total de fécondation".On est anéantis.
Dépression.

octobre : Caryotypes et X fragile OK.

novembre :  Hystéroscopie : ablation de 3 polypes.


2013

février : FIV ICSI 1 bis. 1 embryon transféré. 5 sur la banquise.



 

 

Recherche