Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 11:22

Pour faire suite à mon précédent message et expliquer le pourquoi du comment de ma désillusion sur les médecins (et vous allez voir que ça s'est confirmé par mon expérience d'hier lundi 9 mai) je vais vous faire un retour de mon expérience de l'hystéroscopie opératoire, en essayant de ne pas être trop soporifique...

Rappel des faits: lors des 2 échos de monitorage de ma première IAC est découvert un polype, selon l'échographe cela ne devrait pas gêner une grossesse. L'IAC se solde par un échec (étonnant non?) et ma gynéco m'envoie de ce pas me le faire enlever avant de continuer les IAC car il pourrait selon elle "agir comme un stérilet naturel" . Nous voilà bien...

 

Lundi 2 mai je me rends donc à la clinique pour exterminer le polype. Etant à J18 de mon cycle je suis les instructions du chirurgien je passe au labo de la clinique à 8h me faire prélever pour un dosage de Béta HCG - histoire d'être sûr que je ne suis pas enceinte car "vous savez parfois ça arrive... " m' a dit le chirurgien. (aux autres ouais Docteur, à moi jamais)

Je monte en service ambulatoire, mon homme est là, je perds un peu ma dignité quand je lui demande son aide pour nouer dans le dos la blouse qui laisse le cul à l'air, presque toute ma dignité quand je mets les chaussons, et quand vient le moment de passer la charlotte là j'ai tout perdu...  j'attends que mon résultat négatif remonte pour descendre au bloc. Je lis distraitement un vieux ELLE que j'ai chopé au bureau, je vois toutes les autres patientes descendre et remonter du bloc... à 11H toujours rien. 11H30 toujours rien, l'infirmière vient m'administrer un calmant. 12H les résultats ne sont toujours pas là mais l'anesthésiste a demandé qu'on me descende. On me descend. J'arrive au bloc, le chirurgien me salue et je vous retranscris ci-dessous le dialogue surréaliste qui a suivi:

Dr - Bon , mais on n' a pas vos résultats, moi je peux pas prendre le risque de vous opérer... vous en êtes à combien de votre cycle là vous avez ovulé quand?

WL - Ben... y a 3-4 jours je crois. Mais c'est votre secrétaire qui a calé la date et je lui avais donné la date de mes dernière règles

Dr - Ah oui mais même si on avait les résultats c'est trop tôt pour savoir. Allez, vous revenez lundi prochain?

WL - Ah... euh... ok. (Hé Ducon t'aurais pas pu regarder mon dossier ce matin avant que je patiente 4h et qu'on me descende au bloc. Et franchement tu crois que je peux être enceinte avec un stérilet naturel dedans mon corps hein? T'as pas l'impression de te foutre de moi là un peu?)

Dr - Parfait à lundi alors. Et d'ici là par mesure de sécurité: abstinence hein. Ok?

WL - ... ok. (T'as raison, ça fait plus de deux ans que j'espère avoir un bébé et là juste pour rattraper ta boulette je vais m'abstenir. Tu rêves là mon pote)

 

Voir le positif :  J'ai dû retourner au travail l'après-midi donc, mais grâce à la prémédication que j'avais reçue le matin j'étais hyper zen.

 

 NB: Le résultat négatif est arrivé au moment ou on me remontait du bloc

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> C'est une histoire de dingues... Ils sont complètement barrés. Je m'imagine à ta place, en tenue, prête à partir et là ben en fait non...<br /> Pr ma coelio on ne m'a pas demandé de PDS. Pour mon hystéro non plus d'ailleurs.<br /> Tu devais être bien défoncée au boulot ensuite. Pfff!<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : In the waiting line... chroniques d'une infertile
  • : Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
  • Contact

Profil

  • WaitingLine
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.
  • Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

PARCOURS

2009

Mars  : on va avoir un bébé, normalement, naturellement évidemment. L'homme a déjà un petit.

Septembre  : premiers doutes et début des examens pour moi: Dosages hormonaux, échographies, hystérographie...tout est normal. On attend.

2010

Juillet :  Monsieur se décide à faire son spermogramme >  8% de typiques. On flippe un peu.

2011

janvier : nouveau spermogramme: 15 % de typiques. Finalement on est quasi dans la norme. On nous classe dans la catégorie "infertilité idiopathique". Rien ne nous empêche de concevoir paraît-il...Ca peut marcher naturellement ou pas, ou maintenant ou dans 10 ans...  On est désorientés.

février : IAC 1 , réalisée dans un cabinet privé - négative. Découverte d'un polype lors d'une des échographies de monitoring.

Mai : hystéroscopie sous AG pour enlever le polype. En fait il n'y avait pas de polype.  Qu'ils sont drôles ces échographes!

septembre  : RDV centre AMP - IMM- En route pour la suite des IAC. On y croit.

novembre  : IAC 2- négative. On s'accroche on continue.

2012

janvier  : IAC 3 - négative. On doute.

février : IAC 4 - négative. On est découragés.

mars  : IAC 5 - négative, bien sûr. On n'en peut plus.

avril : L'hypothèse du "pas de chance / idiopathique" me déprime et m'agace au plus haut point. Pause de quelques mois pour cause de grosse fatigue morale et physique. Consultation auprès d'un nouveau gynéco pour un second avis. On est très fatigués.

juillet: Changement de centre. Nouveau départ. Nouvel espoir.

septembre : FIV 1 - 13 ovocytes - 0 embryon -ca s'appelle un " Echec total de fécondation".On est anéantis.
Dépression.

octobre : Caryotypes et X fragile OK.

novembre :  Hystéroscopie : ablation de 3 polypes.


2013

février : FIV ICSI 1 bis. 1 embryon transféré. 5 sur la banquise.



 

 

Recherche